Axe 1. Sources et méthodes - Isabelle Blöss-Widmer, Laurence Reboul, Sebastien Oliveau

  •      Plateformes (Demomed; PUD)  
  •    Ateliers

Malgré la démocratisation de l’accès à des données de plus en plus abondantes, un bon usage des données statistiques en sciences humaines et sociales nécessite paradoxalement davantage de connaissances et de compétences. La plupart des utilisateurs ignorent comment se procurer des données de qualité, les conditions dans lesquelles elles ont été produites et les précautions à prendre pour les exploiter. Une des ambitions de l’observatoire démographique de la Méditerranée est de centraliser et faciliter le partage de données démographiques méditerranéennes fiables et documentées à destination d’un public dépassant le cadre universitaire. Pour cela il propose un accès à une base de données originale consultable à l’aide d’outils innovants de téléchargement ou de visualisation interactive (graphiques, cartographiques). Ce service constitue, pour les chercheurs comme pour les acteurs de la société civile une opportunité d’exploration d’une masse importante de données de qualité.

La base a été construite grâce à l’expertise accumulée par l’équipe des chercheurs de DemoMed. Son objectif de recherche - comprendre et modéliser l’organisation des phénomènes sociaux en Méditerranée - requiert en effet des données démographiques assez riches et fiables pour leur permettre  de mener des études comparatives dans le temps et dans l’espace et d’appréhender les dynamiques de populations à différents niveaux d’agrégation. Le problème des définitions et de la comparabilité des indicateurs sur les différentes unités territoriales rend centrales les questions d’harmonisation, de qualité et de transparence des sources et des données. Les données utilisées dans ce programme sont ainsi sélectionnées après une soigneuse expertise d’informations statistiques provenant de diverses sources (recensements, états civils, enquêtes, monographies, registres, fichiers administratifs), elles-mêmes puisées auprès de différents producteurs et/ou diffuseurs de données.

Les méthodes mobilisées pour les analyses doivent elles aussi permettre d’appréhender le plus précisément possible la dimension spatio-temporelle des dynamiques démographiques et rendre possible leur comparaison aux différents niveaux d’agrégation considérés. Pour y parvenir, DemoMed se base sur les compétences de chercheurs quantitativistes issus de disciplines complémentaires (statistique, démographie, géographie, informatique). L’équipe étudie notamment:

  • Des outils de statistique exploratoire et de visualisation de données : indicateurs de dépendance (mesures d’association spatiale et de dépendance temporelle), analyses factorielles et méthodes de classification, algorithmes de discrétisation automatique pour la cartographie statistique interactive, …
  • Des méthodes de modélisation et de prévision : modèles linaires généralisés, multi-niveaux, modèles pour données de panels, régressions spatio-temporelles, modèles de durée, modèles de simulations, champs aléatoires, processus markoviens,…
  • Des méthodes relatives à l’échantillonnage (représentativité, techniques de redressement, imputation de données manquantes, modèles de sélection,     échantillonnage spatial, …)

Depuis 2019, un atelier dédié aux sources et méthodes a été mis en place.

DemoMed s’articule naturellement étroitement à la Plateforme Universitaire de Données d'Aix-Marseille Université (située à la MMSH), dont l'expertise porte spécifiquement sur les données de l’aire méditerranéenne. Cette plateforme a pour mission de fournir un accompagnement et des conseils personnalisés aux différentes étapes d'une recherche mobilisant des données quantitatives (connaître les données existantes, obtenir et traiter les données, interpréter les résultats obtenus). http://pud.mmsh.univ-aix.fr/

Axe 2.  Dynamiques démographiques de Population - Sébastien Oliveau, Yoann Doignon, Dienaba Ndour

  •     La croissance et ses composantes   
  •    Le peuplement

Cet axe rassemble les travaux qui s’intéressent aux dynamiques démographiques des espaces méditerranéens.

Cela comprend d’abord une réflexion sur la croissance et ses composantes, c’est-à-dire les quatre éléments de l’équation démographique : natalité, mortalité, immigration, émigration. L’accent est mis sur l’interaction entre ces éléments et l’impact qu’ils ont sur la croissance de la population. A ce titre, des travaux ont pu porter aussi bien sur la fécondité, comme facteur d’inégalité de croissance, présente et à venir, autour de la Méditerranée, mais aussi sur le dépeuplement que connaissent certaines régions de la rive Nord, et à ses différents facteurs (baisse de la natalité, vieillissement, solde migratoire négatif, etc.).

D’autre part, la question de la croissance est envisagée dans sa dimension territoriale. C’est ainsi le peuplement qui est envisagé, aussi bien sous un angle descriptif (logique des inégalités de répartition des populations dans l’espace) que sous un angle prospectif (devenir des territoires). Les travaux portent alors aussi bien sur l’étude des densités dans le pourtour méditerranéen que sur les dynamiques passées ou futures de certaines régions.

Axe 3. Structure de la population - Yoann Doignon, Isabelle Blöss-Widmer, Sébastien Oliveau, Dienaba Ndour

Les activités de cet axe de recherche se concentrent sur la structure par âge et par sexe (pyramide des âges) des populations méditerranéennes, ainsi que sur un certain nombre d’évolutions et de changements de cette dernière.

  • Les jeunes
  • Le vieillissement démographique
  • Les déséquilibres de sexe
  • La fenêtre d’opportunité démographique 

Axe 4. Mobilités et migrations - Elena Ambrosetti, Frédéric Audard, Lionel Kieffer

  •     Migrations résidentielles, mobilités internationales
  •     Mobilités quotidiennes de loisirs

Le terme « mobilité », dans le champ des sciences sociales, est profondément polysémique. Il peut désigner le déplacement des individus au sein d’un espace social, ou considérer leurs déplacements dans un espace physique. Si l’étude de ces différentes mobilités trouvent un intérêt certain dans la compréhension des sociétés et des territoires qu’elles occupent, nous nous concentrerons spécifiquement sur l’analyse des mobilités spatiales. Ces mobilités se répartissent en 4 catégories, différenciées en fonction de deux dimensions, l’une temporelle, l’autre spatiale :

 

Temporalité courte

Temporalité longue

Interne au bassin de vie

Mobilité quotidienne

Mobilité résidentielle

Vers l’extérieur du bassin de vie

Voyage

Migration

 

Ces catégories constituent les points d’entrée des analyses menées à l’échelle méditerranéenne. Toutefois, cette segmentation n’occulte pas certaines interactions, sur lesquelles nous porterons notre attention : l’analyse des modes de vie et l’étude des modifications structurelles (sociales et territoriales) en lien avec l’ensemble des types de mobilité constituent un objectif commun aux différents travaux menés au sein de cet axe de recherche.

Nous allons par ailleurs étudier la migration internationale, avec une attention particulière pour l'intégration des migrants, l'intégration des réfugiés, les politiques migratoires et leur efficacité, la migration et l'environnement, la santé sexuelle et reproductive des femmes migrantes, les mineurs non accompagnés.

 

Axe 5.   Démographie de la famille - Yoann Doignon, Elise Lévêque

  •       Seconde transition démographique

Par la baisse de la fécondité, la transition démographique a entraîné une première transformation des formes de familles avec le passage progressif d’un modèle traditionnel élargi à un modèle de famille restreinte. Dans les années 1970, les familles du nord-ouest de l’Europe connaissent de nouvelles mutations, avec une recomposition des structures et modèles familiaux. Les individus se marient de moins en moins et à un âge plus tardif, ce qui provoque une diminution de la nuptialité. De fait, le mariage ne constitue plus le cadre exclusif pour une union et une naissance. Les couples cohabitent plus fréquemment sans être mariés, que cette cohabitation soit définitive ou représente une étape avant le mariage. La fin de l’association entre le mariage et la procréation conduit les naissances hors mariage à se multiplier. Par ailleurs, la rupture des unions devient plus fréquente, notamment avec l’augmentation des divorces. On assiste alors à l’émergence significative des familles monoparentales.

Les recherches s’inscrivant dans cet axe ont l’intention d’étudier ces nouvelles transformations familiales. A ce titre, plusieurs orientations ont été fixées :

  • Dresser un état des lieux sur la situation actuelle des structures et modèles familiaux en Méditerranée, tout en retraçant l’évolution. Les populations de la rive nord sont les premières touchées par ces nouvelles mutations : la France à partir des années 1960 et l’Europe du Sud 30 ans plus tard. Les rives sud et est de la Méditerranée commencent à connaître des transformations similaires, à savoir un report important de l’âge au mariage, l’émergence du célibat définitif et des ménages féminins.
  • Expliquer le déroulement de ces mutations familiales à l’aide des différentes théories existantes : Seconde Transition Démographique, diffusion, gender revolution, modèle de désavantage, mondialisation.
  • Étudier les comportements familiaux par une approche individuelle des choix en matière de fécondité et de conjugalité. Les déterminants des intentions et les obstacles à leur réalisation sont replacés dans un contexte plus général : normatif, politiques publiques, marché du travail…

Axe 6.  Prospective démographique - Isabelle Blöss-Widmer, Sébastien Oliveau, Yoann Doignon, Elena Ambros

La réalité démographique s’impose à tous ceux qui cherchent à comprendre et étudier les phénomènes économiques ou sociaux. La démographie sert également de support pour opérer des prévisions, perspectives ou projections. Réfléchir l’avenir amène donc à s’interroger sur les méthodes, les hypothèses, les lois, les régularités, les terminologies, les implications qui accompagnent et permettent la conjecture. Les chercheurs de DemoMed rattachés à cet axe sont à même de contribuer à des demandes d’expertise publique en matière de projections démographiques.

Cet axe de recherche contribue à :

  • Une réflexion sur l’anticipation du futur par les démographes (scénarios de recherche, techniques spécifiques de projections)
  • Une expertise sur les techniques et méthodes d’analyse démographique nécessaires à la réalisation de perspectives démographiques (lexis, taux, quotients, composantes des accroissements…)